Lancement du Code des bonnes pratiques de l'UNAN Golfe du Lion

Le mercredi 29 mai à 11h a eu lieu à l’Hôtel de Région de Montpellier, le lancement du "Code des bonnes pratiques des navigateurs de plaisance du Golfe du Lion". C’est lors des réunions du "Parlement de la Mer" que l’idée d’établir un partenariat pour la publication d’une édition "Golfe du Lion" du Code des bonnes Pratiques de l’UNAN a germée. Ainsi, durant 3 mois, les représentants de la Région Languedoc-Roussillon et de l’UNAN Golfe du Lion ont travaillé en commun pour éditer les 5000 exemplaires de ce code. Ce lancement s’est déroulé devant une assistance d’une centaine de représentants de la Région, des élus, des gestionnaires de ports, des associations de navigateurs, sous la présidence de Didier Codorniou, Vice-président de la Région et Président de la Commission Méditerranée. Le secrétaire général de l’UNAN GdL, Jean Larroque, a présenté l’UNAN. Il a résumé la plaisance en une image de piliers, qui doivent être au nombre de trois pour que la structure soit « stable », à savoir : la FIN (Fédération des Industries Nautiques), la FFPP (Fédérations Française des Ports de Plaisance) et l’UNAN (Union Nationale des Associations de Navigateurs). Le président de l’UNAN Golfe du Lion, Jean-Yves Lecesne, prend ensuite la parole pour présenter le Code des Bonnes Pratiques, de sa création à la version Golfe du Lion, et rappeler encore que l'UNAN est un acteur incontournable du nautisme au même titre que l'industrie, les ports de plaisance et les collectivités littorales qui bénéficient largement des retombées générées par le secteur. Il a également remercié les plaisanciers qui, grâce à leur passion, contribuent plus que largement au financement de la filière nautique dans la région et en France… et sont donc vraiment au service de l'économie et de l'emploi. Puis le Vice-président de la Région, Didier Codorniou, développe toutes les actions que la Région met en place pour le développement des activités autour de la mer, qui est un atout pour l’économie régionale. La mise en place du "Parlement de la mer" en est une illustration. La séance se clôture autour d’un buffet organisé par la Région Languedoc-Roussillon.


Réagir


CAPTCHA