Taxe sur le mouillage : continuons à alerter nos élus !

La commission des lois de l'Assemblée Nationale a adopté les deux amendements déposés, donc la suppression de la taxe est en bonne voie.

Par contre, le gouvernement avait proposé de réduire cette taxe de 20 à 10 € le m/l en insistant sur le fait qu'elle était "facultative", terme dont nous connaissons l'évolution rapide vers "obligatoire".

Un député de la Commission, M. Caresche, en demandant la suppression de la taxe a ajouté que cet article allait inciter à créer des zones de mouillage payantes et qu'il avait très peur de la réaction des navigateurs quand ils auraient connaissance de cette mesure !

Prochaine échéance le 17 février à l'Assemblée Nationale.

Continuons à alerter nos élus !



Ajouté le 05/02/2015 par la rédaction source UNAN France - 6 réactions Taxe de mouillage

Les réactions

Avatar Robert riquier

Décidément tous c'est député sont tous juste bon a inventer des impôts ou des taxes mais ou va ton avec ces huluberlu de la politique il faut virer tous ces bon a rien , qui n'ont pas de problème de fin de mois , les sacrifice que nous faisons pour une petites embarcation , pour ce donner un peu de liberté qui nous reste qu'il aille tous ce faire foutre les élections approche attendez vous à des surprises bande de guignols .

Le 07-03-2015 à 13:44:42

Avatar jean paul talavera

pour un voilier de 11m, 700 euros de taxe de mouillage en Croatie en 2014, bientôt idem en Grèce...maintenant la France...L’Espagne semble ne pas sombrer dans cette course aux taxe et l'Italie revient en arrière... alors RDV chez eux.
suggestion: en plaçant des barrières a l'entée de chaque département et pourquoi pas de chaque ville, on pourrait prélever en été une taxe d'ensoleillement.

Le 06-03-2015 à 09:28:56

Avatar evelyne

politiques, justice...tous pourris! ils ne s'occupent pas du bien être de la france seulement se battre entre eux comme des chiffonniers pour garder leur poste, pouvoir de l'argent... des comédiens! alors soit on jette l'éponge ou au contraire on se rassemble TOUS on est en nombre et notre force c'est l'union, si parfois on est écoueuré et envie de partir et tout laisser tomber , ce n'est pas la solution "l'ailleurs n'est pas mieux" alors combattons les mauvais coups pour vivre chez nous dans notre pays. combattons la pauperisation des peuples qui est en marche et voulue par une poignée de milliardaire qui n'en ont jamais assez! sauvegardons l'accessibilité à la plaisance pour nous et...nos enfants!

Le 17-02-2015 à 08:42:26

Avatar Alain

Et une taxe sur la bêtise, pourquoi pas ? Aucune motivation écologique ne résiste à l'examen, discriminante à l'égard des moins aisés d'entre nous surement. Entre le prix des places de ports, les tarifs des ships, l'incompétence de beaucoup de chantiers et même en réalisant beaucoup de travaux moi même, ma passion pour la mer à ses limites financières, comme certains j'envisage sérieusement de jeter l'éponge. Trop c'est trop, à force de plumer la volaille !
A nos politiciens de tout poil, un peu de courage, vous avez totalement perdu la main face au monde de la finance, par bêtise ?, par compromission ?, par affairisme ?, pas une semaine sans un nouveau scandale. L'essentiel de vos mesures relèvent du cautère sur une jambe de bois. A croire que vous ne lisez pas ou ne regardez jamais les excellents sujets traités sur LCP, ARTE ou la CINQ à propos de la mondialisation. Non , vous ne pourrez jamais dire que vous ne saviez pas !

Le 09-02-2015 à 18:31:47

Avatar Jean-Jacques THOUVENIN

L'affaire n'est pas gagnée.
Cette taxe est loin d'être sortie de son chapeau, elle semble avoir été mûrement réfléchie
,Cette notion de "facultatif" est cousue de fils blancs
Il faut obtenir la suppression pure et simple de cette taxe , d'autant que dans certaines zones où il y a des corps-mort, type Girolata où la taxe existe déjà
Je poursuis mon action auprès des élus mais cela va être plus difficile du fait de son aspect prétendument facultatif

Jean-Jacques THOUVENIN
sngrpc

Le 09-02-2015 à 14:39:10

Avatar André

J'espère qu'ils vont abandonner cette taxe vraiment inutile. Les zones de mouillage payantes existent déjà. On voit bien que ce n'est pas vouloir préserver nos fonds marins, mais simplement préléver de l'argent à tout prix. Ils n'ont pas autres choses à faire qu'à generer des conflits. Il n'y a pas de sujets économiques plus importants à traiter, quand on voit les milliards d'euros qui vont être perdus pour la Grèce avec le sourire et les belles poignées de mains. Franchement c'est pénible et tous les jours un peu plus ... Cordialement.

Le 05-02-2015 à 12:08:40

Réagir


CAPTCHA