Mouillage dans les aires marines protégées, la réaction !

Redevance sur les mouillages dans les aires marines protégées

L'Union Nationale des Associations de Navigateurs s'associe avec la Fédération des Industries Nautiques et la Fédération Française des Ports de Plaisance pour alerter nos élus sur le danger d'une telle mesure.

Nous vous joignons la motion commune adressée aux députés de la commission qui étudiera le projet de loi à partir du mardi 3 février, et une note explicative sur les aires marines protégées.

 

Motion commune UNAN-FIN-FFPP du 29-01-2015

Les aires marines protégées en France



Ajouté le 29/01/2015 par la rédaction - 8 réactions Taxe de mouillage

Les réactions

Avatar Gilles garnier

Bravo les Corses! Il ne faut pas faire aux autres ce qu'on aimerait pas qu'on nous fasse. Maltraiter les touristes (qui restent des gens normaux, simplement pas de chez vous) et ils fuient! En voulant le beurre et l'argent du beurre, vous aurez vos îles Lavezzi pour vous tout seul! parce que le soucis part bien de là. Je ne suis pas certain que la nature sera mieux préservée pour autant avec cette taxe!!!
Me concernant, je passerai mon chemin, dommage!
Pensez-vous que la plupart des régions françaises pourront se payer le luxe d'appliquer une telle mesure? la grande majorité des plaisanciers ne sont pas des gens spécialement fortunés et n'ont certainement pas les moyens ni l'envie de se permettre de telles dépenses. Qui louera un bateau? Qui l'achètera? Si le mouillage devient 4 à cinq fois plus cher qu'une place de port, que vont faire les plaisanciers d'après vous? Quel attrait d'avoir un bateau pour une grande majorité de plaisanciers s'ils ne peuvent pas mouiller le temps d'un bain, d'un repas.
Il va falloir en embaucher des fonctionnaires pour surveiller 4000 Km de côtes 24h/24 haha!
Au fait! Les chalutiers en surnombres n'abîment-ils pas les fonds, les thoniers qui vident littéralement nos mers, les ferry et cargos qui heurtent les baleines, et tout autres bateaux laissant échapper des hydrocarbures ou nettoyant leur cales, les pluies lessivants les sols et entraînant à la mer divers substances nocives, les stations d'épurations sont-elles bien dimensionnées et efficaces lorsque la population est décuplée en été dans les villes côtières? Les bateaux de plaisance c'est le pire du pire, ce sont tous des riches qu'il faut taxer, ils ne méritent que ça, ces gens se sont enrichis sur les pauvres gens, n'est-ce pas! Mais Que devient notre beau pays? Ou est passé notre bon sens? L'imconpétence de nos politiciens étant incapables de stopper le siphonnage de nos richesses au profit de quelques nantis et occupent les gens avec divers sujets faisant culpabiliser aujourd'hui les uns et demain les autres, une taxe par ci, une autre par là et nos problèmes sont toujours présents!
nous sommes simplement la masse de citoyens de la classe moyenne bon pour payer. Cette taxe nous supprimera encore un espace de liberté. La mer est à tous le monde, seul les plus riches auront les moyens d'en profiter. Manque plus qu'à faire payer l'accès aux plages, on trouvera bien un prétexte! Après tout, celui qui a les moyen d'aller en vacances à la mer à bien les moyen de payer une taxe, on peut en trouver, le film provoqué par l'ambre solaire à la surface de l'eau, tout le monde Urine au moins une fois dans l'eau, les mégots voir plus... On peut en trouver des choses! Bien entendu c'est bête et méchant, tout ceci pour dire qu'on est vraiment pris pour des imbéciles avec cette taxe de mouillage.

Le 21-03-2015 à 20:34:15

Avatar arnal jérome

Encore un scandale, je rejoins André dans son analyse . La taxation est devenu une obsession , nos responsables sont irresponsables et ne pense qu'à l'argent... à nous de réagir avant qu'il ne soit trop tard !

Le 04-02-2015 à 15:49:40

Avatar André

Il semblerait que l'idée de départ vienne de Corse ... pour mettre en place une taxe spécifique aux plaisanciers "etrangers", qui pourrissent leur domaine, les locaux seraient épargnés. Quelque chose doit m'échapper. Bref, On peut préparer le porte monnaie. A priori ce serait 20€ maxi par mètre, mais la modulation sera fonction de quoi : des besoins de la région ? du coefficient familale ? Faudra-t-il présenter sa carte vitale aussi !

Pour parler clair, tout cela n'est qu'une belle pantalonnade sous couvert d'écologie ou d'autres obscurs motifs, pour mettre en place une pompe à fric, c'est aussi simple que cela.

Autres réactions :

http://www.mesopinions.com/petition/politique/taxe-mouillages-discriminatoire-destructrice-emploi/13641

https://escales.wordpress.com/2015/01/31/misere-ils-sont-en-train-de-flinguer-la-plaisance/

http://www.hisse-et-oh.com/flashes voir info à la hune

Le 04-02-2015 à 00:35:28

Avatar André

Au travers de mon billet d'humeur, c'est bien ce que je crois avoir écrit, même si c'était sur un ton un peu provocateur. Ils sont élus non pas, pour à nouveau, innover de nouvelles taxes (sauf erreur, c'est en contradiction avec ce qu'avait promis le gouvernement !). Cette mesure ne fera que pénaliser les moins argentés : 20€/mètre par jour pour un mouillage sans même une bouée ! c'est encore plus cher qu'une place au port. Si c'était vraiment pour la sauvegarde des fonds marins, ils interdiraient le mouillage dans les zones réputées sensibles, un point c'est tout. Il y a suffisamment de règlementations pour protéger les sites : Natura 2000, le balisage de nos eaux marintimes permettant ou non le mouillage etc.etc. Pourquoi autoriser et faire payer, c'est un non sens, et le seul but est d'encaisser de l'argent ni plus ni moins. Un peu comme la taxe carbone, ils appliquent des taxes sur les polueurs, mais la polution est bien là, on l'a respire et en vérité, rien n'est fait. Il ne faut surtout pas obliger les industriels à ne plus polluer ou à dépoluer, cela couterait trop chers. On préfère nous vendre des voitures polluantes et nous faire payer des taxes carbones pour nous culpabiliser/punir. Regardez le prix des voitures hybrides, c'est honteux. Un peu facile la solution d'encaisser l'argent sans rien proposer en contrepartie. Que font-ils de tout cet argent ? Ne faudrait-il pas obliger les industriels à ne plus polluer tout simplement. Mais je m'égare.
Quand à innonder, en qualité de "plaisancier isolé", les sénateurs ou les députés de mails, pour ma part, je doute de l'efficacité. Par contre, si l'UNAN et d'autres associations font part de nos réactions ou font du "lobbying", cela portera davantage, enfin je le crois. Au moins le site, nous donne la parole et nous permet de "rouspéter" ... inutilement ... je ne sais pas, peut-être. Mais au moins on échange, c'est le coté positif tout de même. Pourquoi les élus ne font-ils pas une enquête auprès des gens concernés via les associations de plaisance avant de rêver à de nouvelles taxes. C'est bien parce qu'ils s'en moquent. Une fois "élu" pour 5 ans, sans obligation de résultats, on dirait que les dorures de la république les font oublier, ce pourquoi nous les avons élus. Je maintiens que certains mettent la charrue avant les boeufs. Celui qui a proposé cette taxe, sait-il seulement ce que coute une nuit dans un port. Il s'en mordrait les doigts d'avoir proposer un tel tarif. Je regrette de le dire, mais il ne mérite qu'un bonnet d'âne. Quitte à me répéter, il suffit de baliser des zones interdites au mouillage. On le constate tous les jours aux informations, ... pour les portiques : c'est oui/non, mais on paye les millions d'E d'indemnités, les notaires oui/non etc. Ils changent d'avis au gré des contestations des uns et des autres car les projets ne sont pas réfléchis, ni muris : que de précipitations. On dirait qu'une fois élu et bénificiant d'un nombre impressionnant d'avantages, ils entrent dans une sorte d'apesanteur et perdent tout bon sens, mais ils ne perdent pas le nord sur le plan financier, ça au moins c'est sur. (je confirme)
Au final, même si, à priori, mon post ne sert à rien, sinon qu'à polémiquer gentiment, car de toutes façon on ne nous demandera pas notre avis, j'espère que des lecteurs sauront faire remonter "à qui de droit", l'ineptie d'une telle mesure sauf à vraiment nous expliquer son intérêt, ce qui serait exceptionnel.
Bien cordialement. Un plaisancier.

Le 03-02-2015 à 18:44:16

Avatar Jean6Jacques THOUVENIN

Il ne sert à rien de taper sur les élus, surtout lorsque c'est faux. Jusqu'à plus ample informé ce sont eux qui font les lois. I lvaut mieux faire du lobbying auprès des élus, afin qu'ils retirent cette dis position? Je suis intervenu auprès de sénateurs et députés du Gard que je connais et auprès de Ségolène Royal en qualité de ministre de l’environnement. Il faut inonder nos élus de mail et non rouspéter inutilement

JJ THOUVENIN SNGRPC

Le 02-02-2015 à 17:20:31

Avatar André

Après avoir lu le projet ... du bon sens comme le souligne Michel P. dans un post précédent. Mais où vont nos élus, c'est une course à l'échalotte ou plutôt aux taxes ! Ce n'est même plus une question de préservation des fonds marins. Une fois élu, ils ne savent plus quoi faire pour montrer qu'ils sont de bons élèves. Les prix des places de port en hausse, ainsi que les taxes directes, indirectes , les assurances, les impôts etc.
Si on remettait en cause leurs avantages à nos chers élus ... ne serait-ce que sur la retraite de 1500€ net perçu après un mandat de 5 ans, payable immédiatement, qui s'additionne à chaque mandat. Ils font quoi pendant 5 ans, ont-ils une obligation de résultats (...lol) quand on voit les bancs vides de l'assemblée ? Nous, on doit attendre d'avoir 41 annuités et plus de cotisations pour percevoir une retraite. Je propose qu'on leurs supprime cette avantage que nous payons, ou qu'il soit taxé. Bravo la fraternité, qui devient un vain mot, une fois élu. Ils ne savent pas faire des économies, mais ils savent créer de nouvelles taxes, c'est vraiment honteux.
Ne vous inquiétez pas, ils sauront venir sur chaque bateau prélever leur argent, même à la nage, pas les élus bien sur, mais des gens embauchés pour cela et qu'indirectement nous paierons aussi.
Mais nous irons mettre nos bateaux chez nos voisins, ainsi nos euros profiteront à d'autres. C'est un billet d'humeur bien sur.

Le 02-02-2015 à 16:45:34

Avatar Michel PERRIER

Messieurs les élus un peu de bon sens ne nuit pas ,redescendez sur terre ,si vous n'avez rien trouvé de mieux pour relancer l'emploi, la révolution est proche .
Pensez vous sérieusement que le propriétaire d'un 6 m va régler 120 € pour piquer une tète du temps de midi, ou qu'un voilier de 10 m au mouillage va devoir régler 200 € la nuit , plus que pour une chambre d’hôtel moyen.
vous allez faire fuir tout le tourisme nautique des cotes Françaises .

Le 02-02-2015 à 14:46:17

Avatar Andreas Bucher

Et comment va-t-on percevoir cette taxe? En frappant aux bateaux en mouillage au petit matin?

Le 02-02-2015 à 14:16:14

Réagir


CAPTCHA