Les (bonnes) pratiques des ports de plaisance

Dans la foulée de la publication du Comparateur de tarifs, et à l'occasion de son Conseil d'Administration du 15 novembre au Cap d'Agde, l'Union des Associations de Navigateurs du Golfe du Lion a organisé un débat pour faire le point sur les pratiques des gestionnaires des ports de plaisance de notre région, dans le cadre de leurs obligations de service public.

 

 

En effet, nous sommes régulièrement alertés par nos adhérents des mauvaises pratiques de certains ports concernant principalement les sujets suivants :

  • la transparence budgétaire et la communication associée,
  • le respect du principe de séparation des exercices comptables,
  • la bonne application des tarifs et la justification des hausses,
  • les dimensions arbitraires des navires,
  • la transparence en matière d'attribution de postes d'amarrage,
  • la discrimination dans les priorités d'attribution,
  • la bonne gestion de ces postes,
  • les usages du domaine public maritime portuaire,
  • la concertation et les réunions des usagers du port,
  • le respect des représentants des navigateurs de plaisance,
  • etc.

Les représentants des associations de navigateurs présents ont pu détailler le mode de fonctionnement de leur port (CLUPP - Conseil Portuaire - Budget - Amodiation) et le questionnaire remis aux participants permettra de faire la synthèse des pratiques relevées et de répondre aux questions suivantes :

  1. Comment inciter les gestionnaires de ports aux bonnes pratiques, conformes au Code des Ports Maritimes, aux textes en vigueur et au simple bon sens ?
  2. Quelles actions faudra-t-il mettre en place pour défendre nos droits ?

Ont été notamment proposés la publication d'un palmarès des ports vertueux, ainsi que le recours à la justice lorsque les demandes amiables se seront révélées infructueuses.



Ajouté le 16/11/2014 par la rédaction - 4 réactions Gestion des ports

Les réactions

Avatar CHRISTIAN BOURBIER

je soutiens votre initiative , notre assos locale AAUPPF 83700 fonctionne dans votre sens.
l’équité des décisions, tarifs et gestion de port passe par la parité des décideurs gestionnaires et usagers élus.
bravo à f CORNU et c TERCINET sans oublier L Y HERRY

Le 22-11-2014 à 15:07:53

Avatar PERRETTE Guy

L'union faisant la force, il serait hautement souhaitable que l'AF3P se saisisse de ces problèmes au plus tôt. Les CLUPS n'ont qu'un rôle consultatif, ce qui permet tous les abus imaginables au détriment des usagers; il faut renouveler notre demande de meilleure représentativité auprès de l'Assemblée Nationale
Cordialement
GuyPerrette, usager du port de St Gilles Croix de Vie sur la côté atlantique

Le 17-11-2014 à 09:42:03

Avatar Danièle GARCIA

Très heureuse initiative qui, je l'espère, sera suivie d'effets!

Le 17-11-2014 à 09:24:41

Avatar La rédaction

Lire les premières réactions à l'annonce du débat :

de Francois CORNU
Un état qui se désengage de tout ; des régions, des départements des municipalités qui par une décentralisation ratée sont devenus de petits potentats recherchant avant tout le lucre et méprisants le citoyen et la légalité républicaine; des gestionnaires, délégataires de service public mais oublieux de leur mission et de leurs responsabilités, c’est le triste spectacle qu’offre trop souvent l’accueil de la plaisance en France
Bravo à GDL pour cette heureuse initiative de débat organisé à Agde ce 15 Novembre et souhaitons qu’elle soit suivie d’effets auprès des Instances Nationales dont le long sommeil ne trouve aucune excuse ni justification
Le 11-11-2014 à 00:59:26

de Claude TERCINET
Enfin une initiative positive. Je suis pour ma part en attente d'une place depuis 34 ans et en justice depuis 8 ans pour faire valoir mes droits - et toujours non servi, l'instruction ayant pourtant démontré l'existence de passe-droits. Cette situation inadmissible existe partout en Méditerranée-Atlantique-Manche. A de nombreuses reprises j'ai tenté de sensibiliser une UNAN sur ce sujet mais sans véritable succès. Espérons que l'UNAN GDL aura la pugnacité d'imposer cette question majeure à la prochaine AG de l'UNAN France en Décembre prochain. Avant toute modification du CDPM ( articles réglementaires) il me parait surtout important d'exiger le respect des dispositions législatives cad l'application du code général de la propriété des personnes publiques (CG3P) qui est la base élémentaire pour une bonne gestion des ports de plaisance - code trop souvent ignoré - voire même manipulé par certains opérateurs.
Les textes existent, l'UNAN france doit en demander les applications en agissant au plus haut niveau des municipalités - départements et administration centrale.
Le 10-11-2014 à 10:40:46

de Louis-Y. HERRY
Bravo pour cette initiative qui a en fait pour objet de mettre la Loi, à savoir le Code des ports maritimes (CDM) au centre de la gestion des ports de plaisance.
En espérant, que ce débat aboutisse à convaincre les plus rétissants de l'Administration comme de l'UNAN et des fédérations des gestionnaires des ports de Plaisance de la nécessité de réaliser un code des ports maritimes de plaisance, prenant en compte leurs spécifictés par rapport aux ports maritimes de Commerce et/ou de Pêche.
Bravo mes encouragements.
LYH
Le 10-11-2014 à 09:21:03

Le 16-11-2014 à 08:08:40

Réagir


CAPTCHA