La meilleure solution pour obtenir une place de port...

Après la diffusion du reportage d'Envoyé spécial Ports de plaisance les seigneurs des anneaux  puis à suivre, de notre article du 24 août dernier :    La guerre des anneaux est-elle déclarée ?    Nous nous sommes intéressés aux pratiques en vigueur en recueillant les témoignages des usagers.

Constat : l'inscription sur les listes d'attente, tenues par les capitaineries, n'est vraiment pas la solution la plus rapide pour obtenir la place tant désirée !

 

La meilleure solution consiste à passer par un professionnel du port préféré !

On peut comprendre que les concessionnaires des chantiers implantés dans les ports bénéficient de facilités pour obtenir des places pour les bateaux neufs qu'ils vendent et les bateaux d'occasion de leur parc, souvent objets de reprises.

Mais en fait, tous les professionnels, acteurs du négoce de bateaux, bénéficient plus ou moins de quotas de places dans les ports où ils exercent leurs activités.

En pratique donc, si le bateau que vous convoitez est à l'autre bout de votre bassin de navigation, le professionnel du port où vous souhaitez être amarré saura régler votre problème de place, moyennant le versement d'une commision, bien entendu. 

Les montages proposés varient et il y a parfois un, deux ou trois bateaux concernés... qui trouvent tous leur place en moins de deux mois.

Les véritables "Seigneurs des anneaux" ne sont donc pas ceux auxquels on pense.

La transparence en matière d'attribution de postes d'amarrage s'impose donc !

 

Pour choisir votre port, consultez le comparateur de tarifs des ports du Golfe du Lion



Ajouté le 27/09/2014 par la rédaction - 2 réactions Actualités

Les réactions

Avatar Jean Louis

Même les règles qui semblent régir l'attribution des places,voir le suivi de la place en cas de vente ne sont pas écrites ,c'est dommagé

Le 29-09-2014 à 17:52:00

Avatar Marcel M.

Vous nous expliquez que le plaisancier lambda n’a aucune chance de voir sa demande de poste à quai aboutir, sauf si il est très jeune… que les professionnels ont la main sur la gestion des listes d’attentes.
Mais, le gestionnaire de port de plaisance n’est-il pas soumis à des obligations de service public ?
Ne doit-il pas respecter l’égalité des usagers ?

Un exemple, Port Camargue a mis en place une procédure “transparente” pour la gestion de sa liste d’attente, mais toutefois très discriminante puisque trois listes d’attente ont été établies :
1 - Les plaisanciers qui achètent un bateau chez un professionnel du nautisme du Grau du Roi - Port Camargue
2 - Les plaisanciers contribuables du Grau du Roi - Port Camargue
3 - Les autres plaisanciers

D'autres ports communiquent-ils sur leurs listes d'attente ?
Un espoir cependant, les listes d’attente vont disparaître car pour assurer le renouvellement des générations, il manquera bientôt de 4 000 à 5 000 nouveaux plaisanciers par an !

Le 28-09-2014 à 09:16:00

Réagir


CAPTCHA