Rattachement du CSNPSN aux Affaires Maritimes

 

Malheureusement, malgré les avis négatifs des associations, la décision a été prise de rattacher le Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques à la direction des Affaires Maritimes.

Le  président du CSNPSN, Monsieur Gérard d'Aboville, a refusé de s'associer à cette évolution, et donc n'a pas été reconduit. Les deux courriers joints vous détaillent les derniers événements.

 

 

Nous saluons le geste du président Gérard d'Aboville et le remercions chaleureusement  pour le travail passé en faveur des plaisanciers en y associant naturellement son secrétariat général, en particulier Monsieur Antoine Pichon.

Nous sommes inquiets par la reprise en main par l'Administration de cet organisme de consultation qui savait défendre nos intérêts en organisant une concertation constructive.

Nul doute que certains dossiers en cours comme la D 240 sur la sécurité ou le permis de pêche en mer obligatoire vont surement évoluer vers des directions inquiétantes, sans parler du contrôle technique des navires de plaisance ou même du permis voile.

Lettre du cabinet du secrétaire d'Etat du 6 août 2014

Commentaires de Gérard d'Aboville du 2 septembre 2014



Ajouté le 07/09/2014 par la rédaction - 4 réactions Actualités

Les réactions

Avatar Claude TERCINET

Le grand ménage dans les commissions consultatives nationales a été programmée de longue date.
Le CSNPSN en fait partie.
25% d'entre elles viennent d'être supprimées.
Vous reporter au decret N°2014-589 du 6/6/214
Le CSNPSN est donc maintenu pour 1 an ( et non 4)- voir parution au J.O. N° 131 du 7/6/2014 page 9611
Une question au gouvernement sur le sujet a été posée par par le député Didier Quentin le 3/6/2014.
Vous reporter également à la réponse publiée le 29/07/2014 . Il s'agit de la question écrite N°56647 consultable sur internet.

Le 22-09-2014 à 12:35:22

Avatar Bourbier CHRISTIAN

Non Monsieur Thouvenin, il n'y a pas de suppression mais simplement une redistribution des fonctions
Monsieur le secretaire GLE Antoine Pichon en fin de contrat n'est pas renouvelé pour des raisons économiques

Monsieur Daboville,apres l'offre faite par l'administration n'a pas jugé de perdurer dans ses foncfions de president eu egard aux
nouvelles directives contraires aux " statuts" du conseil sup
ses raisons de fond sont clairement exprimés dans sa lettre de refus.
Demain de nouvelles personnes prendront en charge le BB,
nous sommes très inquiets de savoir qui sera notre interlocuteur et défenseur de l'usager plaisancier!!! et en particulier sur le devenir des fins de concessions, c'est deja le foutoir chez les gestionnaires qui ne respectent pas le code des ports maritime. Alors attendez vous aux dérapages de gestion
sans aucun contrôles!!! CB

Le 16-09-2014 à 21:48:57

Avatar pierre champaud

C'est affligeant !!! il faut absoluement que notre gouvernement prenne conscience que l'industrie nautique s'étiole, et que bon nombre de naviguateurs partiront à l'étranger à force d'être matraqués et privés de liberté

Le 15-09-2014 à 18:38:28

Avatar Jean-Jacques THOUVENI

Je ne suis pas surpris par la suppression du CSNPSN, j'ai connu cela lorsque j'étais président de la CRAM LR, avec la création de ARS et la suppression du comité régional d'organisation sanitaire où toutes les parties concernées siégeaient
Il s'agit d'une étatisation rampante des lieux de concertation libres
Bien cordialement
Jean-Jacques THOUVENIN

Le 15-09-2014 à 16:54:22

Réagir


CAPTCHA