Bientôt un contrôle technique pour les bateaux ?

D'après Nice Matin, le Secrétaire d'Etat chargé de la mer , en visite au CrossMed, s'est prononcé en faveur d'une réflexion sur le suivi technique des bateaux de plaisance.

Les éléments en notre possession nous montrent l'inéfficacité de ce "contrôle technique". Il n'est pas sur que l'Administration ait des arguments pour le prouver. Consultez le site UNAN France sur le sujet.

La Plaisance restera un sport avec peu d'accidents grâce au comportement responsable des plaisanciers . Une bonne pédagogie ou sensiblisation est souvent plus efficace qu'une nouvelle réglementation.

Les multiples administrations ou organismes qui s'occupent de notre activité doivent comprendre que les réglementations qui s'imposent  aux 500 000 navires de Plaisance français sont à la fois trop complexes et trop coûteuses.

Source UNAN France



Ajouté le 24/08/2014 par la rédaction - 10 réactions

Les réactions

Avatar saumier remy

Qui est capable d'effectuer ce contrôle, certainement pas une personne qui ne navigue pas. Par contre le chef de bord tient a sa peau. Vice président du Yacht club d'Argeles avec une moyenne de 1000 miles par an, je tient a la mienne.

Le 02-09-2014 à 15:06:11

Avatar infocapagde

Le pavillon belge ou autres ont de beaux jours devant eux...
Et en prenant exemple sur ce qui se passe au Cap, bénéficiez du HT...

Le 01-09-2014 à 08:34:47

Avatar jean claude goubert

le secrétaire d'état chargé de la mer, non élu par les citoyens navigateurs avec 40 d'expérience , mais par ??? qui sait d'ou sort encore cette stupide idée???, mais bien sur , pour continuer le racket

Le 26-08-2014 à 19:32:23

Avatar Marcel M.

@Frédéric Lavaud
Bien vu, mais les ports joueront-ils le jeu ?
La plupart des règlements des ports précisent déjà que les navires y stationnant doivent être en état de naviguer, mais il n'y a aucun moyen de le vérifier, sauf le contrôle technique...
Moi, j'ai bien peur que ça serve à engraisser la FIN !
Dans le passé on avait une visite annuelle des Affaires Maritimes pour les bateaux de plus de 14 m, je crois, mais faute de moyens l'Etat a abandonné ces contrôles.

Le 26-08-2014 à 17:46:14

Avatar Frédéric Lavaud

Et bien moi je ne suis pas d'accord.
Pour 2 raisons :
la première : écoutez un peu le canal 16 en Med, et comptez sur les mois d'été le nombre de "pan pan" diffusés par le cross med. Nombre de bateaux de plaisance ne sortent que 3 fois par ans, ne sont jamais revisés, entretenu et finissent en remorquer derrière un plaisancier complaisant ou la vedette de la snsm.
la deuxième : cela donnerait aux ports le moyen de retirer des flots les centaines de bateaux ventouses qui ne pourront jamais plus naviguer et qui encombrent nos pontons...
Il faut peut être arrêter de voir son intérêt personnel ( et celui de son portefeuille ) pour penser un peu collectif de temps

Le 26-08-2014 à 11:01:53

Avatar Captain34

Il y a autre chose à faire que nous pomper encore de l'argent.

Le 25-08-2014 à 20:40:16

Avatar Jo croze

On nous impose déjà révision des extincteurs, des survies, les fusées, alors que par nature les plaisanciers, voileux sont des gens qui plaisantent rarement avec la sécurité, que vont-ils inventer pour que nous soyons soumis à de nouveaux contrôles, .Une solution le pavillon Belge

Le 25-08-2014 à 14:44:38

Avatar jitzo

Bonjour.
Bien entendu la sécurité n'a rien à voir la-dedans, il s'agit de trouver de l'argent et de justifier la volonté d'obliger les citoyens à dilapider leurs fonds dans des dépenses rendues obligatoires qui assurent les rentes de ceux qui ne travaillent pas mais vivent uniquement du rendement de leurs acquis patrimoniaux et donc de leurs investissements. Les organismes de contrôle sont leurs placements...Les vrais plaisanciers savent bien que le meilleurs moyen d'avoir des ennuis avec son bateau est de faire faire travaux et réparation et même le simple entretien, par des "professionnels" qui n'en sont pas sur le plan technique, seulement par le statut. C'est même mise en danger de la vie d'autrui en permanence : safran refait qui làche au bout de 200m de la sortie du port, Z-drive soit disant entretenu régulièrement par un pro qui n'a jamais fait le 1/4 de la moitié de ce qu'il facturait, montage moteurs non alignés, embouts de cables de haubans non adaptés aux supports et provoquant un arrachement de ces derniers et des sertissages des embouts sur les cables etc. etc. ... On voit bien la libération de ces malfaçons quand elles seront rendues obligatoires par inspection des "pros"... Si les responsables veulent assurer plus de sécurité qu'ils écoutent les appels aux CROSS: ils comprendront que les problèmes viennent souvent aussi des loueurs qui louent n'importe quoi à n'importe qui, sans aucune responsabilité pourvu que l'argent tombe. La raison des décisions est l'incapacité des dirigeants à assurer une économie de fait qui tourne d'elle -même, alors ils rendent les dépenses obligatoires par fuite en avant, plutôt que de reconnaitre leur incapacité et remettre en cause le système qui s'étouffe parce que on a trop voulu obliger en se contentant d'assurer ses propres revenus assurés par le biais des ressources de l'Etat. Ce ne sont pas ceux qui rendent un servce au public, en étant plutôt mal payés d'ailleurs et que l'on désigne comme têtes de turc qui sont responsables de la faillite, ce sont tous ces "élus" obligatoires qui se fond des revenus salariés exhorbitants à ne rien faire d'autre que la morale aux autres et leur dire comment ils doivent penser...en tout mépris de la dignité humaine et des droits de l'homme. On en arrive à ce qu'ils aient entièrement décidé où doit repartir l'argent que vous gagner par votre travail soit comme entrepreneur ou salarié; point question que vous ayez des projets personnels : vous devez consommer là où cela les arrange. Cela dure de façon exacerbée depuis la décentralisation et est bien renforcer par la gestion européenne qui leur donne l'excuse de leur irresponsabilté nationale; mais alors à quoi servent-ils ...? Les frais occasionnés par l'ensemble des ces nouveaux "fonctionnaires" européens, qui dorment le plus souvent ayant compris à quoi ils servent en fait, sont exhorbitants et ceux des irresponsables alibis nationaux inutiles, mais maintenus et même multipliés. Il n'y a qu'à conclure, mais ces gens sont jugent et partis; il n'y a donc plus de démocratie digne de ce nom et l'entêtement perdure...Ils ne peuvent reconnaitre leur incompétence concrête ( leur manque de connaissance réelle), ils se cachent derrière leur compétence statutaire qui leur donne droit; c'est tout. C'est le rétablissement des privilèges, y compris le droit de cuissage et le mépris de leurs enfants, qu'ils gavent mais qu'ils n'élèvent pas. Ils ne se rendent même pas compte que ceux qu'ils traient depuis des lustres n'ont plus de vrais revenus qui leur permettent d'assumer leur propre vie et d'entretenir leur patrimoine et donc le pays...c'est dire! Pour eux seule compte la surconsommation même polluante car cela rempli les poches des capitalistes et non de ceux qui travaillent. Là est le véritable enjeu !

Le 25-08-2014 à 13:56:26

Avatar Lachot Bernard

Décidément au niveau des conneries prévues par L 'exécutif celle la est de taille.Nos gouvernants feraient mieux de s'occuper de la situation économique de la France que passer leur temps a chercher des inepsies pareilles.A quand des personnes compétentes à la tête?

Le 25-08-2014 à 12:05:19

Avatar BESSET jean Claude

Une fois de plus il on trouvé un moyen de nous pomper encore de l'argent sous prétexte de prendre soin des concitoyens français.Comme on le voit avec le contrôle technique des voitures ou ce sont toujours les mêmes par civisme et responsabilité qui effectuent leur contrôle quand bien d'autres poubelles y échappent

Le 25-08-2014 à 09:46:31

Réagir


CAPTCHA