Fiscalité des ports, mobilisation des plaisanciers...

 

La salle du Ponant était comble à Port Camargue pour la conférence débat organisée par l'UNAN Golfe du Lion et l'UVPLR.

De nombreuses personnalités étaient présentes, élus locaux, régionaux, présidents d'associations de navigateurs de plaisance.

Certains plaisanciers n'ont pas hésité à venir du sud-ouest ou du nord de la région. Des associations de PACA étaient également présentes et souhaitent renouveler l'expérience sur leur territoire.

Il est seulement à regretter que les gestionnaires des ports voisins et les représentants de la FIN n'aient pas fait le déplacement...

Les informations apportées aux usagers des ports par Michel Cavailles, directeur de la Régie de Port Camargue, ont été d'une grande clarté et les débats qui ont suivi de qualité.

Les élus et gestionnaires de ports ont été unanimes pour déclarer qu'il faut maintenant écouter et soutenir les plaisanciers, piliers de la filière nautique, ce qui est déjà une grande avancée !

Les élus se sont engagés à renforcer leurs actions auprès du gouvernement pour améliorer le contenu des décrets d'application relatifs à cette loi de finances.

Il faut savoir que cette taxe peut représenter 20 à 25 % du chiffre d'affaires des ports, ce qui est déjà insupportable et que les usagers paient la TVA sur cette taxe qui leur est répercutée...

 

Présentation

Article sur le même sujet...

Galerie photos...



Ajouté le 15/09/2013 par Jean-Yves LECESNE - 5 réactions Fiscalité

Les réactions

Avatar LACHOT Bernard

Ce ggouvernent socialiste ne fait que de l'anti social cette taxe est vraiment injuste et une fois de plus cele favorisera les posseseurs de gros bateaux sur la cote d'azurqui verseront sans doute une obole au ministre des finances à bercy.vivement le changement les municipales feront peut etre réfléchir les gouvernants;

Le 24-09-2013 à 11:58:57

Avatar christian alteirac

BERCY considère que tous les plaisanciers sont des nantis , ce qui est loin d être le cas. L'exécutif oubli que les plaisanciers sont aussi des électeurs qui font vivre l'industrie nautique et toute les activités qui gravitent autour de la plaisance jusqu'au restaurateurs . Une telle taxation est injuste et de surcroit mal faite , les francais en ont assez de se faire taxer à tour de bras

Le 24-09-2013 à 11:02:30

Avatar Francis CRUZ

tel que je l'ai exprimé oralement je confirme par écrit mes félicitations aux organisateur de cette réunion d'information dont le motif est la défense des intérêts des plaisanciers qui sont des investisseurs pour un pan de notre économie nationnale. Le gouvernement devrait plutôt nous encourager par des avantages fiscaux et des remises à l'achat, comme pour les voitures, au lieu de nous écraser de charges, de taxes et d'impôts de tout genre pour niveller le peuple et le tirer par le bas. LE GOUVERNEMENT DEVRAIT ECOUTER LA COLERE DU PEUPLE EXAPERE QUI GRONDE ET PENSER QUE TOUS LES PLAISANCIERS NE SONT PAS DES NABATS PRIVILEGIES MAIS PLUS SOUVENTS DE PETITS RETRAITES QUI ONT BIEN MERITE LE PEU DE LOISIR QU'ILS S'ACCORDENT EN FAISANT PROPERER L'INDUSTRIE TOURISTIQUE. ATTENTION ! ATTENTION !!! LA COUPE EST PLEINE !!!

Le 18-09-2013 à 14:51:40

Avatar Joseph SPITERI

Bravo et mes félicitations pour cette initiative.

Aujourd'hui, les climats politiques dans certains pays du Maghreb font que les plaisanciers hésitent à lorgner vers d'autres ports méditerranéens, mais attention le jour que ça ira beaucoup mieux.

Très justement dit, les gestionnaires ont oublié que leurs patrons ce sont les plaisanciers.

Le 16-09-2013 à 11:24:58

Avatar Louis H

L'absence de représentants de la Fédération des Industries Nautiques (FIN) et des gestionnaires de ports (voisins) est effectivement regrettable mais guère étonnante, dans la mesure où ils considèrent les navigateurs à la plaisance comme de simples vaches à lait !
L'esprit de Service que l'on voit dans les ports d'autres pays comme l'Espagne du Nord Ouest ou le Portugal, n'est pas leur fort !
Manifestement, ils n'ont pas intégré que sans les navigateurs de plaisance, leur job n'aurait guère de raison d'être.

Le 16-09-2013 à 10:40:30

Réagir


CAPTCHA