La filière nautique en difficulté...



Ajouté le 06/09/2013 par l'administrateur du site - 3 réactions Fiscalité

Les réactions

Avatar Jacques Candillon

Pour le moment il n'y a pas trop de casse car il existe encore une "reserve" de demande de places dans les ports de plaisance et chacun port conserve sa mane grace au parc existant. Finalement que les bateaux sortent ou pas, à quelque chose près la recette reste assez stable.
Il existe néanmoins une donnée en économie c'est l'effet à terme de cette apathie. On assiste déjà à une envolée des offres en "occasion". Pour couler il ne faut qu'un petit trou que l'on a négligé. La chute de 20 à 25% est sans doute qu'un début car les propriétaires finiront bien par se détourner - voir le nombre de bateaux à l'abandon sur les quais.

Le 09-09-2013 à 22:00:43

Avatar Louis H.

Continuez à casser le marché des bateaux d'occasion avec le programme BPHU (bateaux de plaisance hors d'usage) porté par la FIN (Fédération des Industries Nautiques) sous le prétexte de libérer des places de ports pour faciliter la vente de bateaux neufs et vous verrez le résultat,
Quel(le) serez l'idiot(e) qui irait acheter un bateau promis à la "casse" ?
Car le non dit de cette affaire est très probablement d'instituer, à terme, un contrôle technique et pourquoi pas réalisé par des experts agréés FIN !

Le 09-09-2013 à 10:37:30

Avatar Alain B.

Continuez à étrangler les plaisanciers, messieurs les élus et gestionnaires de ports, cela va certainement les inciter à acheter de nouveaux bateaux !
Vous aurez ainsi sauvé la filière nautique avec l'aide du ministère des finances...

Le 06-09-2013 à 08:27:51

Réagir


CAPTCHA