La Région au Salon Nautique de Paris

La Région était présente au dernier Salon Nautique de Paris en décembre dernier. 

Didier Codorniou, vice-président de la région et Président de la commission Méditerranée, est venu soutenir les nombreux professionnels du Languedoc-Rousillon :

 

"Le nautisme dans notre région, c'est 1790 entreprises et  6600 emplois. Avec la Fédération française des ports de plaisance et la Fédération des Industries Nautiques, la Région entend aller plus loin avec la création du Parlement de la Mer."

 

Encore une fois, les 30 000 plaisanciers qui financent les ports, les entreprises et les emplois générés dans la région ont été complétement oubliés, comme s'ils faisaient, avec leurs bateaux, partie du mobilier urbain !

Il est vrai que l'on nous identifie à des anneaux dans le jargon portuaire...

Les séniors des anneaux, sans doute !

 

Sur la photo vous pourrez reconnaitre ceux qui pensent tellement aux plaisanciers qui les font vivre...

De gauche à droite : Serge Pallarès, Président de la Fédération française des ports de plaisance ; Didier Codorniou, vice-président de la Région Languedoc-Roussillon ; Colette Certoux, vice-présidente de la Fédération des industries nautiques ; Emmanuel Fournier, Président de la Ligue régionale de voile.



Ajouté le 15/01/2013 par l'administrateur du site - 7 réactions

Les réactions

Avatar Jean Louis Attard

Nous serions presque d'accord; toutefois, dans le projet de Parlement de la mer, sincérité ou pas, il y a une porte ouverte et possibilité de participer, et je suis bien persuadé que dans les déclarations de Mme Certoux, ainsi que dans ses agissements envers sa clientèle, il y a bien sûr un intérêt professionnel du reste tout à fait légitime MAIS AUSSI, plaisir humain à avoir contenté le client.
Naïf, je pense avoir passé l'âge! (75)

Le 22-01-2013 à 08:37:09

Avatar Sindbad

Il est bien naïf M.Attard de croire en la sincérité de la démarche des élus.
Quant à Mme Certoux, elle représente avant tout la FIN et en aucun cas les plaisanciers.
Alors un petit mot gentil à leur égard me parait tout a fait justifié pour une bonne commerçante, sans doute consciente que sans plaisanciers pas de FIN, pas de FFPP...

Le 21-01-2013 à 14:53:33

Avatar Jean Louis Attard

je ne sais pas pourquoi mon précédent message a été amputé: donc:déclaration de Mme Certoux: le plus grand port de plaisance de France, ce sont les jardins et les garages des porteurs de bateaux sur remorques.

Le 21-01-2013 à 09:25:00

Avatar Jean Louis Attard

....et Madame Certoux est une professionnelle comme on aimerait qu'il y en ait beaucoup et partout, prenant la défense de ses clients: j'ai spécialement apprécié, lors de la première réunion à Port Camargue, sa déclaration à propos de nos "moyens de navigation transportés":
(des cales de mise à l'eau)
Cordialement vôtre.

Le 21-01-2013 à 09:22:28

Avatar Jean Louis Attard

Je ne comprends pas très bien? M.Bourquin a au contraire ratissé TRÈS large pour le Parlement de la mer!!!! Je ne suis qu'un petit représentant de petits plaisanciers (bateaux sur remorques) et ai été très écouté et convoqué à toutes les réunions en vue du Parlement de la mer!
Cordialement à tou(te)s

Le 21-01-2013 à 09:16:49

Avatar Marcel Moitessier

La décentralisation a généré des situations qui petit à petit sont devenues insupportables pour le citoyen.
En donnant le pouvoir décisionnel aux politiques au nom d'une vision démocratique absurde, le législateur a volontairement oublié que pour prendre de bonnes décisions, il faut être compétent.
Les politiques ont ainsi pris tous les pouvoirs.
Le sens de l'intérêt général a disparu au profit de l'intérêt particuler.
C'est un processus connu et décadent qui ne prendra fin hélas, que dans la violence.

Le 16-01-2013 à 11:26:45

Avatar Dumas Henri

Malheureusement, l'autisme ne se soigne pas.
Dommage pour ces magnifiques spécimens "administrato-politiques" dont notre beau pays a le secret, qui sont gravement atteints.
Ils devraient quand même se méfier, internet voit tout, dit tout, le "foutage" de gueule, qui demande confidentialité et complicité, est beaucoup plus difficile à mettre en oeuvre.
Il y a un très grand risque de retour de flamme.
Cordialement.H.D.

Le 15-01-2013 à 16:27:47

Réagir


CAPTCHA