Billet d'humeur

Cette fausse démocratie

La concertation est à la mode. Effectivement, les français ont spontanément  accueilli favorablement cette nouveauté républicaine.

Ils ont, un peu partout, joué le jeu, ils ont été majoritairement sincères. Ils ont  cru à cette apparence de démocratie participative.

Mais voilà, leur opinion n’arrange ni les décideurs qu’ils se sont donnés un dimanche de printemps, ni certains fonctionnaires qui servent ces décideurs.

Cette concertation est rebaptisée par les agences de communication : "Réunions d’acceptation".

Mais les plaisanciers, gens de décisions et d’honneur, qui savent faire la différence entre une bonne et une mauvaise météo, entre l’envie et la raison, qui ont le sens des responsabilités sans lequel ils naufrageraient, les plaisanciers ont pris la concertation au sérieux. A l’inverse des politiques qui l’ont initiée, dont le but n’était que démagogique.

C’est ainsi que la sincérité d’un plaisancier, comme Charles Robin, qui participe avec clarté et efficacité au CLUPP du Cap d'Agde est mise à mal par le peu de clarté des informations dispensées par les responsables du port.

Il s’en étonne publiquement. La sanction : il est poursuivi en diffamation. Il se heurte à l’omerta et à l’esprit de corps de la fonction publique. Ce sera plus dur pour lui qu’un force 7.

Souhaitons lui bonne chance et pensons à lui en ce moment difficile, que nous partagerons tous un jour ou l’autre, car il faudra bien répondre aux agressions ultimes qui se profilent à l'horizon.

La rédaction



Ajouté le 14/12/2012 par La rédaction - 2 réactions

Les réactions

Avatar Claude Herman

Bravo, vous avez été plus concise que moi, mais j'ai développé ces mêmes réactions dans " infocapagde "
Merci de votre soutien à Charles, son intégrité et sa santé ont été sérieusement malmenées par cette situation

Le 28-12-2012 à 21:32:12

Avatar Jacqueline Pérez

Scandaleux,d'autant qu'on l'assigne au tribunal avec "nos sous", lui devra payer avec les siens.Je lui apporte mon soutien et j'espère que nous serons nombreux à le faire.Drôle de démocratie que la nôtre!!!Nous n'avons qu'un seul droit: celui de payer, et demander des comptes devient un délit...GRAVE.

Le 17-12-2012 à 20:20:41

Réagir


CAPTCHA