Port de plaisance de Sète

Le port de Sète va-il résorber les listes d'attente des ports de plaisance de la région ?

En visite hier, le président Bourquin a détaillé les projets de la Région pour le port : 1000 emplacements en ville et 1000 autres sur la Zifmar. Ici, on prépare la sortie de crise. Et ce n’est pas avec l’austérité qu’on en sortira". C’est un Christian Bourquin résolument volontariste...

"Pour la plaisance, Sète-Frontignan a les moyens de dépasser La Rochelle ou Venise". Telle est la conclusion du Président de la Région Languedoc-Roussillon.

Lire aussi : 

le port de commerce  source midilibre.fr

Sète mise sur la plaisance  source lemarin.fr

Port de Sète : la région injecte 50 millions d'euros source nautisme.lefigaro.fr

 



Ajouté le 20/11/2012 par l'administrateur du site - 5 réactions

Les réactions

Avatar l'administrateur du site

Les chiffres sont très variables selon les sources.
Dans une dernière publication on relève :
"...la région, dont les services évaluent à 4.000 les demandes d'anneaux actuellement non satisfaites, pour 28.000 anneaux en Languedoc-Roussillon."

Le 25-11-2012 à 10:33:51

Avatar Jean-Yves LECESNE

Le port de Sète va-il résorber les listes d'attente des ports de plaisance de la région ?
C'est possible car les éléments recueillis concernant les listes d'attente sont tellement discordants qu'il est fort possible qu'il y ait beaucoup moins de demandes qu'annoncé.
Au cours des multiples réunions qui se tiennent en ce moment, j'ai relevé le nombre avancé par le président de région de 6000 demandes.
Cela me parait exagéré, compte tenu du fait que beaucoup d'inscriptions sur les listes d'attente (souvent opaques) sont multiples pour un même bateau.
Alors, oui Sète pourra résorber tout ou partie de ces listes !
A suivre...

Le 23-11-2012 à 10:24:31

Avatar l'administrateur du site

Relevé dans les réactions du site, signé d'un lecteur avisé :

"Les administrations et autres organismes professionnels de la plaisance, nous trouvent trop souvent revendicatifs et négatifs. Et pour cause, nous ne sommes presque jamais consultés en amont, mais mis devant le fait accompli.
Si ces mêmes personnes avait la gentillesse de nous inviter dans leur commissions et réunions, elles seraient surprises par notre connaissance des sujets traités et par les propositions concrètes et constructives que l'on pourrait faire, pour le bénéfice de tous bien sur, et pas uniquement pour le bénéfice de quelques uns !"

Cela s'applique aussi parfaitement à ce sujet.

Le 22-11-2012 à 14:29:26

Avatar Sindbad

"Pour la plaisance, Sète-Frontignan a les moyens de dépasser La Rochelle ou Venise".
Et pourquoi pas Fort Lauderdale pendant qu'il y est ?
Ils n'ont peur de rien ces élus !

Le 22-11-2012 à 09:42:30

Avatar Henri Dumas

Bonjour,
Le port de commerce de Sète a une activité d'exportation de bétail vivant assez importante.
Brigitte Bardot sera contente d'apprendre que le bétail est mieux traité à Sète que les plaisanciers.
En effet, il est embarqué en centre ville, en face le quai d’Alger. Avant le grand départ, les animaux peuvent visiter facilement le centre ville, une vache a récemment plongé à cet effet, les pompiers l'ont récupérée.
Les plaisanciers qui résideront dans le nouveau port n'auront pas ce privilège. Ensemble ils vont verser 1.5 millions d'€ par an, pour se retrouver coincés à 4.5 Kms de Sète, en pleine zone industrielle, avec au Nord la route et la voie ferrée, à l'Est la zone technique de la pêche, à l'Ouest des usines d'huile mal odorantes, au Sud le passage des péniches de fret.
Les plaisanciers sont bien des vaches à lait, mais ils n'ont pas, à Sète, les avantages des vraies vaches.
Il parait que c'est pareil à La Rochelle et à Venise....
Cordialement. H.D.

Le 20-11-2012 à 18:51:26

Réagir


CAPTCHA